• La communauté avant la technologie

    Aucune technologie ne peut faire prospérer une communauté si aucun lien suffisamment fort ne relie ses membres entre eux. Toute personne doit avoir une bonne raison de s’engager dans une communauté. Avec les bonnes raisons, l’utilisation d’une plate-forme technologique appropriée peut faire des merveilles.

  • Sans ordre ni contrôle

    Tout l’art de la collaboration sociale consiste à lâcher prise. Il faut laisser la liberté aux individus de développer leurs propres communautés, puis laisser les conversations aller dans le sens qu’ils ont choisi.

  • Les intranets antisociaux voués à l'échec

    Les réseaux sociaux sont en passe de devenir notre seconde nature. Offrir des plates-formes de collaboration ne prenant pas en compte cette évolution est tout à fait illogique.

  • Des flux d'activité et des profils essentiels

    Un site intranet n’est pas vraiment social si ses utilisateurs ne peuvent pas mettre à jour leur profil, ni surveiller les activités et changements de statut des projets ou sujets qu’ils suivent.